Puits canadien : étude avant conception

Sommaire

De façon à bien dimensionner son puits, l'idéal est de faire réaliser une étude thermique par un professionnel. Ne négligez pas cette étape de la conception.

Puits canadien : besoins en chauffage et refroidissement

L'étude permet de calculer :

  • le besoin de renouvellement d'air de l'habitation ;
  • les besoins en chauffage et en refroidissement de votre habitation ;
  • la nature du sol, sa conductivité thermique et son pouvoir calorifique ;
  • la longueur et la profondeur d'enfouissement des tuyaux.

Cette étude est souvent négligée à cause du surcoût qu'elle entraîne. Cependant, elle permet de déterminer précisément les caractéristiques adéquates du puits en fonction de vos besoins et de votre environnement.

 

Conditions climatiques de la région

Plus les écarts de températures sont importants entre l'hiver et l'été (>20°) plus l'utilisation d'un puits canadien est intéressante .

Généralement en France, il est spécialement avantageux :

Dans tous les cas, le puits canadien permet de réaliser des économies d'énergie.

Puits canadien : conductivité thermique et capacité calorifique du sol

Conductivité thermique du sol

La nature du sol est un élément très important dans la conception d'un puits canadien.

En effet, tous les sols n'ont pas la même conductivité thermique selon leur composition et leur teneur en eau. Ainsi, plus un sol est humide plus il est conducteur.

Il existe des logiciels de simulation :

  • GAEA logiciel téléchargeable sur le site nesal.uni-siegen.de (disponible uniquement en allemand ou anglais)
  • PLEAIDE + COMFIE logiciel téléchargeable sur le site www.izuba.fr

Ces logiciels permettent d'intégrer l'étude thermique dans le dimensionnement global du puits.

Capacité calorifique du sol

La capacité calorifique d'un sol dépend de ses différents composants : minéraux, matière organique, eau, air :

  • Un sol humide et riche en matière organique stocke mieux la chaleur qu'un sol sec avec beaucoup de minéraux.
  • Un puits canadien est donc plus efficace dans un sol argilo-sableux humide que dans un sol sablonneux sec.
  • Un sol rocheux offre également une excellente conductivité thermique même si la mise en oeuvre s'avère plus difficile.

La capacité calorifique d'un sol est primordiale puisque l'air qui vient du puits canadien sera à la température du sol :

  • L'hiver, si la température descend à -5°C, le sol reste autour de 15°C : bon préchauffage de l'air.
  • L'été, la température peut atteindre les 35°C, un sol à 15°C rafraîchit suffisament l'air pour climatiser.

Nous pouvons si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs professionnels du puits canadien. Ils pourront vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Ces pros peuvent vous aider