Ventilation naturelle et puits canadien

Sommaire

Une ventilation écologique mais pas toujours suffisamment efficace !

La ventilation naturelle est nécessaire durant la mi-saison mais doit être obstruée le reste du temps pour ne pas nuire au fonctionnement du puits canadien.

Principe de la ventilation naturelle

Traditionnellement, la ventilation d'une habitation se fait par ventilation naturelle :

  • en ouvrant les fenêtres ;
  • par l'installation de grilles d'aération hautes et basses sur les fenêtres et les portes.

Ce système à plusieurs avantages :

  • Pas besoin de moteur :
    • pas de bruit ;
    • économique : consommation d'électricité faible ;
  • entretien aisé : dépoussiérage des aérations ;
  • écologique : pas d'utilisation de fluides frigorigènes nocifs.
  • Le tirage se fait naturellement avec les différences de température et de pression du vent entre l'intérieur et l'extérieur de votre logement.

Cependant ce système n'a pas que des avantages :

  • Courants d'air trop forts en hiver ;
  • aération pas assez efficaces en été et surchauffe.

Pour être efficace, la ventilation naturelle doit donc être bien pensée.

 

La ventilation du puits canadien

Le puits canadien permet une ventilation tempérée de votre habitation :

  • En hiver, il préchauffe l'air extérieur : vous consommez moins de chauffage.
  • En été, il refroidit l'air extérieur : climatisation douce.

Pour assurer son bon fonctionnement, il convient d'obstruer les entrées d'air extérieur : au dessus des fenêtres par exemple.

Ces entrées ne serviront qu'à mi-saison, période où le puits canadien n'est pas efficace : l'air insufflé est trop froid par rapport à la température souvent confortable de l'extérieur.

Le fonctionnement du puits canadien peut être optimisé par l'installation d'une ventilation mécanique contrôlée (VMC simple flux ou VMC double flux).

Ces pros peuvent vous aider